Quelques points importants à connaître sur la Suède

J’ai choisi de rassembler de manière factuelle quelques éléments qui me semblent importants à connaître sur la Suède autant sur le plan de l’interculturalité que sur les aspects administratifs.

Ce tableau n’est évidemment pas exhaustif mais il a le mérite de dresser un portrait facile à appréhender pour ceux qui souhaiteraient en savoir un peu plus sur la Suède et cela de manière concise. Je tiens à préciser que la vie en Suède telle qu’elle est décrite ci-dessous n’est en partie possible que lorsqu’on est en possession de son personnummer.

Bonne lecture !

INSTITUTIONS  
Naissance et petite enfance

Les échographies ne sont pas systématiques et sont réalisées uniquement en cas de risque identifié durant la grossesse.

L’interruption volontaire de grossesse peut se faire jusqu’à 18 semaines de grossesse.

Allaitement encouragé et considéré comme la norme.

Le congé parental est d’un an minimum dont 3 mois minimum pour le père. Le parent en congé parental perçoit 80% de son salaire durant cette période. Tout parent habitant en Suède bénéficie de droit (inscription à la Försäkringskassan (équivalent de la sécurité sociale).

Les enfants sont gardés en « förskola » (crèche/école maternelle non obligatoire) à partir de l’âge d’1 an jusqu’aux 6 ans de l’enfant (âge obligatoire pour l’entrée à l’école).

Les inscriptions en « förskola » se font directement auprès de la commune et il peut avoir une liste d’attente jusqu’à quatre mois pour obtenir une place.

Le coût de la crèche est calculé proportionnellement aux revenus de la famille mais dépasse rarement l’équivalent du « Barnidrag » (subvention de 1200 sek mensuel) qui est versé pour chaque enfant vivant en Suède dès leur naissance et qui est exonéré d’impôt.

A partir de 6 ans

L’école est obligatoire à partir de l’âge de 6 ans.

Les devoirs et les notes sont inexistants jusqu’à l’équivalent du collège. Les enfants commencent à savoir vraiment lire et écrire vers l’âge de 7/8 ans.

Les journées d’école se finissent tous les jours à 13.30 (obligatoire) et l’après-midi est consacrée aux loisirs ou activités extra-scolaires (non obligatoires).

L’école est gratuite ainsi que la cantine et tout le matériel scolaire (crayons, cahier, manuels). Seuls les « fritids » (activités extra-scolaires) sont payantes et calculées en fonction des revenus du ménage (cela correspond plus ou moins aux frais de « förskola »).

Les enfants suédois ont 178 jours de cours par an contre 140 jours en France.

La rentrée scolaire est autour du 20 août et la fin de l’année scolaire est autour du 15 juin.

Système de santé

Les soins sont entièrement gratuits pour les enfants jusqu’à l’âge de 18 ans. Les enfants sont régulièrement convoqués pour des visites obligatoires (vaccins, dentiste, visite de contrôle).

Les consultations sont ensuite facturées 200 sek (environ 20 euros). Les frais dentaires peuvent être très élevés en Suède contrairement aux autres consultations de médecine. Il est recommandé de passer par un dentiste qui consulte dans le privé car les listes d’attente pour le « Folktandvården »  (centres de soins dentaires) sont très longues (voire plusieurs années).

Les médicaments prescrits sont gratuits une fois que l’on a contribué à hauteur de 2000 sek d’achat de médicaments (soit 200 euros environ).

Le carnet de santé et les ordonnances sont dématérialisés : tout est archivé sur une plateforme en ligne (www.1177.se) accessible via le personnummer. Les soignants peuvent ainsi consulter le passé médical du patient de n’importe où. Ce sont surtout les infirmières qui assurent le suivi des patients.

Les rendez-vous sont orientés par une infirmière en appelant un numéro spécial ou en faisant la demande par Internet. Il est nécessaire d’obtenir un « remiss » demandé par le médecin qui aura consulté le patient pour avoir accès à des soins spécifiques comme des radios, échographie, etc. Il faut parfois attendre plusieurs semaines (voir mois) pour avoir accès à ces soins (souvent en fonction de l’urgence estimée par le médecin).

On peut choisir le vårdcentral (centre médical) où on veut se faire soigner/suivre mais on ne choisit pas son médecin qui est rarement le même d’une consultation à une autre.

Les « vårdcentral » sont uniquement ouverts entre 8h30 et 17h (fermés certains jours). En cas de soins urgents, il faut faire appel à la télémédecine ou appeler le 1177 qui réorientera éventuellement vers les urgences.

Pour les femmes, les mammographies sont obligatoires tous les 2 ans à partir de 40 ans (convocation envoyée de manière automatique). Il en est de même pour les frottis.

Il est bon de savoir qu’il est possible de se faire soigner en France et de se faire rembourser ensuite en Suède en passant par la Försäkringskassan (équivalent de la sécurité sociale). Il suffit d’avancer les frais de santé (médicaments, consultations) et de conserver tous les bilans, feuilles de maladie et factures qui seront ensuite envoyés à la Försäkringskassan. Tout ne sera pas remboursé mais cela permet néanmoins d’avoir accès à d’autres soins en cas de besoin spécifique (hors soins dentaires qui restent compliqués à se faire rembourser).

Retraites

Entre 61 et 67 ans (à partir de 60 ans, il est possible de continuer à travailler si on le souhaite avec des horaires adaptés à l’âge).

Retraite minimum de 700 euros par mois (2014).

Universités

Chaque enseignement comptabilise des points (« poång ») qui permettent ensuite d’accéder à certaines formations (par exemple, pour être enseignant de français en Suède au niveau lycée, il faut comptabiliser 120 points d’études universitaires en Français pour pouvoir ensuite s’inscrire à une formation pour obtenir la légitimation qui donne accès au métier d’enseignant titulaire).

Les étudiants peuvent choisir d’étudier un programme ou à la carte (en fonction des points).

Possibilité d’étudier toute sa vie, d’arrêter en plein milieu du cursus puis de reprendre 10 ans plus tard là où on a laissé ses études.

Tous les étudiants bénéficient d’une aide sociale minimum de 300 euros (y compris pour les étudiants européens) et peuvent emprunter en plus jusqu’à 1000 euros par mois à taux zéro (www.csn.se).

Les mémoires de fin d’études se réalisent par groupe de 2 à 3 étudiants. Le travail de groupe est privilégié au travail individuel.

L’année se découpe en deux « terminen » (semestres) : le premier allant d’août à janvier (« Hösten ») et le deuxième allant de janvier à juin (« Våren »).

Le site internet pour procéder aux inscriptions (même site pour toute la Suède) est : https://www.antagning.se

Les inscriptions pour débuter une année universitaire en août se clôturent le 15 avril. Elles sont gratuites pour les membres de l’UE mais peuvent coûter très cher pour les ressortissants hors UE. Il faut également préparer tous les documents à envoyer avant le 15 avril et faire une demande d’accès au site antagning.se en amont.

Il est possible de s’inscrire à une formation en anglais (ou en suédois pour les bilingues) à l’université en Suède après avoir obtenu l’équivalence de ses diplômes en faisant la demande (en ligne) directement auprès de la Swedish Council for Higher Education. Si vous vous inscrivez pour un Bachelor, on vous demander vos notes du Bac et votre diplôme. Il vous sera peut-être demandé de reprendre une formation à Komvux (centre de formation pour adultes gratuit) si vous n’avez pas le niveau requis (type anglais si vous avez un bac où l’anglais était en 2e langue : il faut pouvoir justifier d’un niveau 6 équivalent à la fin du Gymnasiet). Il sera peut-être aussi demandé d’envoyer les notes déjà obtenues ailleurs et il faudra les envoyer traduites en anglais par des traducteurs certifiés si vous souhaitez vous inscrire, par exemple, en Master.

Impôts

Les impôts sont prélevés à la source.

On ne paie pas d’impôts si on gagne moins de 18 800 kr par an. Les prélèvements sont ensuite calculés en fonction des revenus et peuvent varier d’1% en fonction des communes. A titre indicatif (source Wikipédia suédois) :

31% (+ 13 000 kr) entre 18 800 kr et 443 200 kr

51% (+ 13 000 kr) entre 443 200 kr et 638 800 kr

56% à partir de 638 800 kr

SOCIÉTÉ
Jours fériés et fêtes 1er novembre (Allhelgondagen). Les enfants fêtent surtout Halloween.

13 décembre : Sainte Lucie. Il ne s’agit pas d’un jour férié en tant que tel mais d’une fête très importante en Suède où on fête le retour de la lumière. Des concerts de la Sainte Lucie sont organisés un peu partout en Suède avec des processions. Les enfants sont déguisés en Sainte Lucie et autres personnages fantastiques de cette fête. Voir article sur la Sainte Lucie. 

24 décembre (Julafton) : les familles suédoises se retrouvent pour fêter Noël en famille autour d’une grande table de victuailles. Un des membres de la famille se déguise en Père Noël et vient distribuer les cadeaux aux enfants.

25 décembre (Juldagen) : jour de Noël où les familles suédoises se reposent en regardant des programmes de Noël à la télévision.

26 décembre (Annandag Jul) : autre jour de Noël de repos.

1er janvier (Nyårsdagen) : jour de l’an. La veille, les Suédois se sont retrouvés pour fêter le jour de l’an en faisant notemment sauter des pétards dans les jardins.

6 janvier (Trettondedag Jul) : Epiphanie mais on ne mange pas de galettes des rois. On est juste au repos avant de commencer le nouveau « termin » (semestre).

Vendredi (Långfredag) et lundi de Pâques (Annandag Påsk). Date mobile. Voir article sur Pâques pour plus de précisions.

1er mai (Valborg) : fête païenne durant laquelle les Suédois fête le retour du printemps avec des grands feux de bois en extérieur.

Autour du 20 mai. Date mobile (Kristi Himmelsfärds dag) : Ascension.

6 juin (Nationaldagen) : fête nationale suédoise. Les Suédois se retrouvent dans les parcs pour assister à des concerts et faire des fika ou des grillades en plein air.

Autour du 21 juin – date mobile (Midsommar) : en général, il pleut pour Midsommar. Un grand mât est hissé dans les parcs et les Suédois se retrouvent autour de ce mât pour chanter et danser avec des couronnes de fleurs sur la tête. Les Suédois boivent beaucoup à cette occasion et on constate un pic des naissances 9 mois plus tard…

Vie privée

La maison symbolise la vie privée et les Suédois invitent chez eux lorsqu’ils se sentent vraiment en confiance. L’intérieur doit être « parfait » pour recevoir. A l’inverse, on parle facilement de sa vie privée, notamment en entreprise. Les informations considérées comme personnelles dans d’autres pays (salaires, adresse, numéro de téléphone, situation maritale) sont accessibles publiquement sur internet (www.hitta.se, par exemple).

Structuration de la société Horizontale : peu de hiérarchie et rapports informels entre les individus, y compris en entreprise. Tout le monde se tutoie. Les femmes sont néanmoins payées 8% de moins en moyenne que les hommes.
Devise/ règle tacite

« Alla är olika men lika viktiga » (« Tout le monde est différent mais pareillement important »).

Loi de Jante : l’individu ne doit pas se distinguer des autres, les particularismes individuels étant effacés au profit du groupe.

Pédagogie éducative (école)

Le renforcement positif : on souligne tout ce qui est positif et on évite de parler des points faibles. Les Suédois considèrent que le fait d’être encouragé aide à s’améliorer de manière naturelle. Il faut donc entendre cette vision positive dans une logique culturelle globale. Néanmoins, si le renforcement positif est une bonne chose à développer et à encourager dans nos sociétés modernes, il faut se méfier en revanche de son usage à l’extrême lorsqu’il n’est pas nuancé ou accompagné de commentaires qui expliquent la raison pour laquelle on est « duktig ». Un des effets pervers de cette méthode est qu’on peut finir par considérer normal que tout ce qu’on fait est « duktig » (« brillant ») sans nuancer les raisons pour lesquelles on est « duktig » : on devient alors en attente de cette fameuse petite phrase « Vad duktig du är » qui signifie « Comme tu es doué ». Au final, le compliment n’a plus aucune valeur et tout se vaut, ce qui annihile l’effet du renforcement positif. Pour l’anecdote, cela m’énervait beaucoup quand je baragouinais seulement quelques mots de suédois et qu’on me disait alors « Vad duktig du är ». Je trouvais que le compliment n’était pas du tout justifié et j’avais même le sentiment qu’on se moquait de moi.

Les devoirs à la maison et les notes interviennent plus tard dans la scolarité, autour de 12 ans. Le fonctionnement scolaire suédois est orienté sur l’apprentissage et non sur la compétition. Le stress doit être évacué au maximum des apprentissages car il est considéré comme nocif et est même considéré comme une maladie en Suède.

Le travail de groupe et la coopération sont la base du fonctionnement suédois. Le groupe doit arriver ensemble à un objectif fixé et non pas les meilleurs individus : « ensemble, on va plus loin ».

La force du groupe peut conduire à une certaine homogénéité des compétences et à l’effacement des talents individuels. Dans les cas extrêmes, cela peut conduire à du rejet lorsqu’un individu est trop en dehors de la norme sociale (suédoise).

Structuration des repas

5 petits repas par jour constitué d’un seul plat dont deux « fika ».

Les trois repas principaux (vers 7h – 11h30 – 17h30) sont composés d’un unique plat salé avec éventuellement une entrée de crudités.

Les fika (vers 9h30 puis 14h30) ont pour objectif de socialiser autour d’un café et d’un fruit ou d’une pâtisserie.

La durée d’un repas dépasse rarement la demi-heure.

Confiance dans les institutions Haute (pas de contestations des institutions et croyance élevée dans les politiques).
 
INTERACTIONS
Interactions sociales

Culture du consensus.

Acceptation du « cadre » (décisions institutionnelles et règles sociales).

Le groupe structure les interactions sociales (auto-contrôle du groupe).

Façon indirecte de dire non (peur du conflit).

Tutoiement quel que soit les circonstances.

La bulle proxémique des Suédois est large, c’est-à-dire que la distance sociale entre les individus (leur espace vital) est beaucoup plus large que dans les pays d’Europe du Sud.

Émotions socialement acceptées   Faire preuve de sensibilité, voire pleurer d’émotion en public n’est pas perçu de manière négative et témoigne même de notre humanité. A l’inverse, la colère est une émotion socialement peu acceptée et est un signe de faiblesse.
Habitudes de socialisation

Le « fika » (collation sucrée avec café) peut être programmé plusieurs jours, voire plusieurs semaines à l’avance.

Le fika est également une habitude instaurée en entreprise : tout le monde prend sa pause en même temps et socialise à cette occasion (une le matin et une l’après-midi).

Pour les proches, une sortie au restaurant le vendredi ou le samedi soirs sont de coutumes (avec une réservation prévue au moins un moins à l’avance car les Suédois sont pour la grande majorité très organisés)

Les anniversaires des enfants ont souvent lieu à l’extérieur (en été) ou dans des lieux publics (piscine, lieux de loisirs, etc). Les parents peuvent rester durant l’anniversaire partager un café avec les autres parents. Cela permet également de soulager les parents qui organisent. Jusqu’à l’entrée à l’école, les parents invitent en général toute la classe. La durée de l’anniversaire est de 2h maximum et se conclue toujours sur une distribution de bonbons. Le goûter d’anniversaire est parfois composé de hot dogs et de glace. Les gâteaux/bougies ne sont pas ancrés dans les rituels d’anniversaire. On chante en revanche systématiquement la traditionnelle « Jag må du leva ».

Gestion des conflits « Konflikträdd » : peur du conflit qui implique des comportements d’évitements (pas de confrontation directe) et une tendance à un comportement passif-agressif quand le conflit n’arrive pas à se résoudre de manière consensuelle.

Le second degré ou l’ironie ne sont pas usuels, la culture suédoise valorisant davantage la pensée positive : on s’abstiendra de critiquer en public (toujours pour éviter un éventuel conflit). En revanche, la critique dans la sphère privée est pratiquée.

20191205_120821

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s