A la découverte de la littérature suédoise en français

La littérature suédoise fascine autant pour ses polars (qui ne connaît pas la trilogie noire Millenium de Stieg Larsson ?) que par sa littérature jeunesse connue en France notamment à travers Fifi Brindacier (Pippi Långstrump) d’Astrid Lindgren. Pippi Långstrump en France a connu la censure après une première publication en 1951 : elle connaîtra peu de réédition et surtout peu de nouvelles publications. Pourtant, cette première édition a été adaptée au jeune public français et ne ressemble en rien à la version originale suédoise. Malgré le succès de la version française, les éditeurs français censurent l’œuvre d’Astrid Lindgren qu’ils considèrent sulfureuse et libertaire.  En effet, Pippi est la petite fille la plus forte du monde qui vit seule, sans parents, et qui fait ce qu’elle veut quand elle le veut. L’image de cette femme forte et de cette petite fille qui semble se débrouiller très bien sans les adultes n’est pas acceptable dans une France patriarcale d’après-guerre. Il faudra attendre 2007 pour que l’intégrale de Pippi soit publiée en France.

Capture d’écran 2020-03-21 à 15.38.10

Il existe quelques ouvrages d’Astrid Lindgren traduits en français comme le magnifique conte de Noël Le renard et le lutin (à partir de 4 ans) ou encore Emil dont les aventures sont très célèbres en Suède mais qui n’est paru en France que dans les années 2010. Emil, petit garçon qui ne fait que des bêtises, a marqué la génération des Suédois cinquentenaires. Il existe même une série télévisée dédiée au personnage (tout comme pour Pippi). En France, Emil comme Pippi Långstrump sont recommandés à partir de l’âge de 9 ans mais leurs aventures sont lus à un public beaucoup plus jeune en Suède.

Capture d’écran 2020-03-21 à 15.44.37

Capture d’écran 2020-03-21 à 15.46.29

Pour les enfants à partir de 5 ans, je conseillerai de lire les aventures de Pettson et Picpus de Sven Nordqvist (« Pettson och Findus » en suédois). Il s’agit des aventures d’un vieux monsieur et de son chat qui parle. Au-delà du fait que les histoires sont drôles et tendres, les illustrations sont particulièrement amusantes et nous plonge dans une Suède typique (maison en bois, kanelbullar, fika, pommier dans le jardin…) Là encore un dessin animé puis un film ont été réalisé à partir des ces histoires (accessibles également en français).

Capture d’écran 2020-03-21 à 15.55.31

Pour les enfants à partir de 6 ans (conseillé à partir de 9 ans en France mais les histoires sont lus également à partir de la première année d’école en Suède),  je conseille vivement « Leo et Maya, détectives » de Martin Widmark (« Lasse och Maya » en suédois) qui sont des enquêtes policières menées par deux enfants dans la petite ville suédoise de Valleby. A ce jour, il existe 12 tomes traduits du suédois au français (mais il en existe beaucoup plus en version suédoise). Chaque parution d’un « Lasse och Maya » est un événement en Suède et l’ouvrage est toujours présenté en tête de gondole dans les librairies suédoises. 

Capture d’écran 2020-03-21 à 16.14.19

Pour les plus petits, il est toujours possible de se procurer les versions anglaises d’Alfons Åberg de Gunilla Bergström (Alfie Atkins en anglais) mais je trouve que le personnage commence à se faire vieux et les illustrations sont très particulières. Alfons est l’histoire d’un petit garçon qui raconte son quotidien d’un enfant suédois de 4 ans. On le voit le plus souvent avec son papa qui joue un rôle central. Cet ouvrage reste intéressant pour combattre toute forme de patriarcat.

Capture d’écran 2020-03-21 à 16.54.55

Enfin, pour les plus petits (à partir de 3 ans), il est possible de se procurer les versions dessins animés des ouvrages des auteurs Ingers och Lasse Sandbergs. Ensemble, le couple créera Laban le petit fantôme ou encore Lilla Anna dans les années 1970. Laban est un petit fantôme qui s’amuse avec le petit prince Sottise dans le château froussard. Quant à Lilla Anna, c’est l’aventure d’une petite fille qui s’appelle « petite Anna » et qui s’amuse avec son grand oncle. Le grand-oncle se comporte souvent comme un grand enfant et petite Anna prend les choses en mains ! Pour découvrir la bande annonce du film en français, c’est ici.

Et pour aller plus loin dans l’analyse de la littérature suédoise, j’ai consacré plusieurs articles sur la question :

Culture suédoise et littérature jeunesse

La place de l’enfant et de la femme en Suède

Pour les expatriés, il est possible de se procurer ces livres en français sur Amazon. Et pour ceux qui habitent en France, je vous encourage à les commander auprès de votre libraire locale ou encore sur lalibrairie.com.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s