Dix objets typiquement suédois

Chaque société développe des objets particuliers afin de faciliter le quotidien des individus. De ces objets découlent des pratiques culturelles. Mais, à l’origine, c’est la culture qui a façonné ces objets pour répondre à des besoins spécifiques. Vivre en Suède, c’est aussi découvrir des usages et des objets dont on n’avait alors pas connaissance et qui prennent tout à coup beaucoup d’importance au quotidien. J’ai réalisé dans cet article une sélection des objets et des pratiques associées à ceux-ci qui m’ont le plus surprise depuis trois ans.

1. Le snus

Depuis le 1er août 2019, la Suède a interdit la cigarette dans les lieux publics extérieurs. Il est néanmoins toujours possible de fumer uniquement dans les endroits indiqués par des panneaux. Mais ils sont plutôt rares et la tendance est vraiment à la prohibition de la cigarette dans l’espace public. On reste dans cette philosophie très suédoise où la liberté individuelle n’est possible que parce que le cadre sociale est fort et les règles respectées par tous. Les addictions ne doivent donc pas nuire à autrui et l’espace public doit être vivable pour tous. Les Suédois continuent pourtant de consommer du tabac mais de façon discrète : ils « snussent » tout simplement, c’est-à-dire qu’ils glissent du tabac en poudre sous la gencive. Le tabac se diffuse ainsi en toute discrétion dans la bouche. On remarque un Suédois qui snusse uniquement parce qu’il a sa lèvre légèrement boursouflée par la petite poche de tabac et ses gencives noircissent au contact du tabac (cette pratique n’est évidemment pas sans conséquences sur la santé). Le snus est en quelque sorte une pratique locale, inconnue dans le reste de l’Europe et uniquement autorisée à la vente en Suède et en Norvège. La Suède a d’ailleurs soumis son entrée dans l’Union européenne en 1995 à la condition de conserver son tabac en poudre. Pour en trouver, il suffit de se rendre dans un magasins de bonbons ou dans les supermarchés, au niveau de la caisse, à côté des bonbons !

img_2361-672x378

snususersrun

2. Swish

La Suède est connue dans le monde pour ses innovations digitales. Si le plus grand nombre connaît Sopitify, Swish est en revanche une application peu connue en dehors de la Suède et qui est pourtant incontournable lorsqu’on habite dans le pays. Cette application se télécharge sur le smartphone avec éventuellement l’aide du banquier pour aider à rattacher l’application au compte bancaire suédois concerné. Swish permet de payer et de se faire payer en entrant tout simplement son numéro de téléphone dans l’application ainsi que la somme à transférer. C’est d’une simplicité enfantine et s’avère très pratique lorsqu’on est notamment un professionnel indépendant et que l’on ne souhaite pas s’encombrer d’un terminal de carte bleue. Swish est aussi très utile au quotidien pour des remboursements entre particuliers ou pour des ventes de seconde main : on se « swish », tout simplement.

1*PbcD-YF_RtLxxBbBD5l4bQ

3. BankID

Pour utiliser Swish ainsi que pour se connecter aux sites internet des administrations suédoises, il faut charger l’application BankID sur son smartphone. Cette application permet de se faire reconnaître via son compte bancaire et son personnummer. Il faut donc avoir un personnummer et un compte bancaire suédois pour pouvoir utiliser l’application BankID qui se configure, là encore, avec l’aide du banquier. Cette application est indispensable pour payer avec Swish mais aussi pour consulter son compte bancaire, son dossier médical (uniquement accessible en ligne), pour s’inscrire à des formations pour adulte dispensées par la commune ou encore pour avoir accès à ses impôts en ligne. Bref, c’est l’outil incontournable pour se connecter aux administrations suédoises.

original

4. Le kaviar

Dans la rubrique culinaire, il faut avoir au moins goûté une fois dans sa vie le « kaviar » suédois. Mais loin de vous l’idée de déguster des œufs d’esturgeon avec de la vodka. Le kaviar est en effet une pâte de hareng salée à la tomate qui se vend en tube dans les supermarchés. Personnellement, je n’en raffole pas, mais les Suédois ont l’air d’apprécier (surtout les enfants qui en mangent régulièrement à l’heure du goûter) et il est toujours bon d’avoir un tube dans son frigo avec quelques wasa au cas où !

8512640-origpic-a592fa

5. Les sandwichs au kötbullar

Continuons dans le registre alimentaire avec les fameuses boulettes de viande qu’on ne mange que chez Ikea en France mais qu’on dévore partout en Suède, y compris dans des sandwichs (la photo ci-dessous parle d’elle-même…).

La manière dont on mange est culturelle et les goûts se forment dans la petite enfance. La preuve en est que notre palais de Français risque de ne pas apprécier ce type de gastronomie que l’on va sûrement juger peu raffinée. Pour autant, les köttbullar, tout comme le kaviar sont des incontournables de l’alimentation quotidienne en Suède. Si vous recevez d’ailleurs un jour des enfants suédois chez vous, vous pouvez sans crainte cuisiner des köttbullar avec quelques pommes de terre pour le déjeuner… succès assuré !

20190926_105822.jpg

6. La crème fraîche aromatisée au fromage, à l’oignon et à la framboise

Autre particularisme culinaire suédois : la crème fraîche aromatisée au fromage ou encore à l’oignon, ail, paprika, citron, framboise… Les Suédois en ajoutent dans leur sandwich, dans leur viande ou sur leur dessert dès que possible quand ce n’est pas du ketchup ou de la moutarde. La sauce est reine chez les ancêtres des Vikings ! L’usage des condiments s’explique, entre autres, par l’Histoire de la Suède. Originellement très pauvre à cause d’un climat très rude, la Suède cultivait essentiellement des pommes de terre. Il fallait donner du goût à ces aliments consommés quotidiennement et les sauces permettaient cela. La pomme de terre (en sauce) est à la Suède ce que le pain (avec du beurre) est à la France.

7. Les laitages en Suède

Pour finir avec la rubrique alimentaire : le rayon laitages des supermarchés. Après trois ans en Suède, celui-ci est toujours une énigme pour moi : entre le sans lactose, les laits végétaux et les laits issus des vaches, le filmjölk, les yaourts à la grecque, les yaourts à la turque, le kéfir, le lättmjölk… toutes sortes de laitages vendus dans des pots de 500 grammes (voire plus) et le plus souvent goût nature. Les laitages ne se consomment pas de la même manière qu’en France. On ne les mange pas en dessert car on mange tout simplement rarement de desserts en Suède. Encore une habitude alimentaire propre à la culture suédoise : la journée est ponctuée de plusieurs petits repas (environ 5) dont les fameuses pauses fika. Le lait, quant à lui, accompagne le café ou les repas des enfants tandis que les laits plus épais comme le filmjölk s’ajoute au muesli, plat unique que l’on peut agrémenter de « sylt » (confiture très liquide) ou de miel.

img_2991MEJERIVAROR

8. Les bonnets en coton (mössa)

Le mössa (prononcer « meussa ») fait partie du kit de survie incontournable à l’automne et au printemps en Suède. Dès que l’on descend sous la barre des treize degrés, les Suédois -petits et grands- portent ce bonnet léger en coton pour sortir dehors. Cela permet de tenir la tête bien au chaud et de rester ainsi plusieurs heures à l’extérieur sans difficultés. Comme dit le proverbe suédois : « Il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que des mauvais vêtements ».

Capture d’écran 2019-05-19 à 15.07.59

9. Le babynest

En Scandinavie, il est normal de dormir avec son bébé. L’allaitement est la norme et, pour que tout le monde puisse dormir sans avoir à se lever toutes les deux heures, on met le bébé dans le lit parental. Pour cela, les Suédois (mais aussi les Danois) utilisent le « babynest », une espèce de couffin plat tout en tissu molletonné qui se glisse entre les deux parents. Si la future maman ne le coud pas elle-même, c’est le cadeau de naissance par excellence 🙂

20465858-uqeia

10. Les salles d’allaitement dans les supermarchés

Cette pratique doit vraisemblablement exister dans d’autres pays du monde mais, pour ma part, je ne l’ai vue qu’en Suède ou en Norvège. Dans la continuité des babynest, voici les salles d’allaitement dans les supermarchés ! Vous faites vos courses et bébé a faim ? Pas de soucis, vous pouvez allez vous installer confortablement dans un des grands fauteuils de la salle d’allaitement qui se trouve en général à côté des toilettes. On y trouve également des tables à langer, un coin d’eau, des feuilles d’essuie-tout en papier, une poubelle, un micro-ondes et des jeux pour les enfants plus grands. 

Et vous, quels sont les objets et quelles sont les pratiques qui vous surprennent le plus lorsque vous êtes au contact avec d’autres cultures ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s