Les clichés sur la Suède sont-ils fondés ?

Aucun pays n’est à l’abri de clichés. Ils participent à construire un imaginaire collectif, une image qui nous rassure sur la manière dont nous percevons un pays. Mais ces clichés véhiculent souvent des préjugés qui sont parfois difficiles à déconstruire et participent à donner une vision assez réduite (pour ne pas dire réductrice) de la richesse d’un pays et de ses habitants. Et comme dirait l’écrivain nigérienne Chimamanda Ngozi Adichie, ces stéréotypes n’offrent qu’une histoire unique (« a single story ») d’une culture. C’est aussi la raison pour laquelle on peut parfois être surpris, voire déçu, lorsqu’on réalise, au contact de la population du pays dans lequel on s’installe, que l’idée qu’on se faisait de ce pays ne correspond pas à notre réalité mais à SA réalité. Il va alors falloir trouver des arrangements et se construire une autre perception du pays.

Quels sont donc ces clichés de la Suède qui participent d’un imaginaire collectif mais qui sont loin de représenter la réalité du pays ou qui requièrent plus de nuances ? En voici quelques uns…

1. Toutes les femmes sont blondes aux yeux bleus

Non, les Suédoises ne sont pas toutes grandes, minces, blondes aux yeux bleus ! Comme dans tout pays, il y a de tout. S’il est vrai que la proportion de blond.e.s aux yeux bleus est plus élevé dans cette partie de l’Europe, cela a tendance à s’effacer notamment avec le mélange des populations. La Suède est en effet un pays multiculturel et riche de sa diversité : en 2017, 60% des Suédois sont nés à l’étranger et la population est composée à 23% de migrants (source : SCB). Il serait donc très réducteur de dire que tous les habitants de la Suède sont blonds aux yeux bleus.

2. Les Suédois se baignent nus dans les lacs gelés et font du sauna ensuite

Il est vrai que les Suédois ont l’habitude de faire du sauna (chez eux ou à la piscine municipale) pour se réchauffer l’hiver. Mais je n’ai encore jamais vu personne sauter tout nu en hiver dans le lac Vänern (ni en été d’ailleurs) ! Il me semble que les Suédois sont au contraire très frileux et se séparent rarement de leur bonnet avant le mois de mai alors même que j’ai quitté le mien depuis au moins un bon mois. Quant à la nudité, je dois avouer que je n’ai pas encore tout compris car j’ai le sentiment que les Suédois.e.s sont tout à la fois réservés et sans pudeur. En réalité, cela dépend très probablement du contexte. Ainsi,  j’ai le sentiment que les Suédoises sont plutôt pudiques du haut du corps et elles montrent rarement leur décolleté. En revanche, c’est beaucoup moins le cas pour leurs jambes (le short d’été prend parfois des allures de tenues officielles). Et si vous allez à la piscine municipale en Suède, ne soyez pas étonnés par la nudité : il est normal de se mettre tout nu dans les vestiaires et de se doucher collectivement. Se dénuder oui, mais uniquement tous ensemble !

3. Il fait toujours nuit / Il fait toujours froid

Il est vrai que le mois de janvier est peu difficile à vivre en terme de luminosité. En général, il fait vraiment jour de 9h du matin à 14h30/15h. Mais cela ne dure qu’un mois et on retrouve très vite cette forte luminosité si spécifique à la Suède. Je dirais en fait plutôt l’inverse : il fait tout le temps jour en Suède ! C’est en tous cas le ressenti que j’ai : du mois de mars au mois de septembre, je suis obligée de calfeutrer les fenêtres de ma chambre à coucher autrement je suis réveillée par un soleil aveuglant dès 3h du matin… Karlstad, ville du centre de la Suède, possède en effet un taux d’ensoleillement supérieur à Paris (1801 heures contre 1750 heures) sur l’année.

p1000565
En été, il ne fait jamais vraiment nuit en Suède. Ici, une photo prise à 3h du matin (Copyright : Mathilde Gautier)

Quant à la rumeur selon laquelle il ferait froid en Suède, elle est de moins en moins justifiée. Avec le réchauffement climatique qui opère, il ne fait plus si froid que cela en Suède. Je constate que le climat suédois ressemble en réalité à celui des années 1980 du nord de la France. Il fait froid en hiver avec de la neige mais rien d’insurmontable (seulement -10 degrés maximum pour l’hiver 2019 à Karlstad uniquement sur le mois de janvier) et il peut faire très chaud l’été avec un ressenti à plus de 30 degrés lorsque le thermomètre affiche 25 degrés (le soleil est plus fort dans cette région du monde). Les incendies de l’été 2018 liés à la sécheresse sont malheureusement là pour en témoigner.

4. En Suède, tout le monde se meuble chez Ikéa

Si Ikéa a le même engouement en Suède que dans d’autres pays du monde, ce n’est pas pour autant que les Suédois se meublent tous chez Ikéa. On trouve des boutiques d’ameublement un peu partout dans le pays (la Suède assure 6 % de la production mondiale de bois scié) sans compter les boutiques de seconde main où l’on peut facilement trouver des meubles impeccables pour des sommes modiques. Je constate une forte rotation des produits d’intérieur et cela s’explique, entre autres, par le fait que les Suédois ont pour habitude de changer régulièrement leur décoration. Ikéa n’aurait en effet pas pu être imaginé ailleurs qu’en Suède et n’est finalement que le symptôme d’un art de vivre à la suédoise. Il est ainsi fréquent d’aller faire un tour chez Ikéa juste pour voir ce qu’il y a ou pour manger au restaurant sans forcément acheter quelque chose. Ikéa, c’est la sortie du dimanche lorsqu’on a rien d’autre à faire.

5. Les Suédois écoutent tous ABBA

Si les Suédois des années 1970 ont beaucoup écouté ABBA, les Suédois des années 2010 écoutent plutôt AVICII… La mort du DJ en 2018 a d’ailleurs beaucoup marqué le pays et les radios nationales ont inondé les ondes durant plusieurs mois des morceaux du malheureux défunt.

6. La vie est chère en Suède

Oui et non. Tout dépend en fait de la région. Pour faire simple, la vie à Stockholm est aussi chère que la vie à Paris. En revanche, dès qu’on s’éloigne des grandes villes, la vie est tout à fait abordable et même beaucoup plus accessible que dans certaines provinces françaises. Le loyer reste le premier poste de dépense mais c’est un phénomène plutôt global et pas uniquement propre à la Suède. Et il est très facile d’acheter de la seconde main, ce qui réduit considérablement les dépenses courantes (et fait du bien à la planète 😉 )

7. Les Suédois mangent tous des krisprolls

Voici l’un des clichés dont j’ai été le plus déçue. Je m’attendais en effet à manger des krisprolls à tous les repas lorsque je suis arrivée en Suède. Et qu’elle n’a pas été ma déception lorsque j’ai découvert les rayons des supermarchés désertés par les krisprolls ! En fait, le péché mignon des Suédois, c’est plutôt le Wasa, ce truc tout plat, tout sec et tout dur sur lequel ils rajoutent du kaviar (pâte de hareng en tube), des œufs durs, du beurre, des concombres, du poivron rouge… et que l’on peut manger à tout moment de la journée. Les Suédois en ont même fait des meules vendues à des prix défiants toute concurrence (moins de 4 euros la pièce). Qui a dit qu’on mangeait mal en Suède ?!

14021590_1203829879637247_2221447429015205735_n
Meules de Wasa vendus en supermarché (copyright : Mathilde Gautier)

Et pour en savoir plus sur les clichés sur d’autres pays du monde, je vous invite à consulter les autres blogs qui participent au Carnaval des articles durant tout le mois de mai 2019 :

Cours de Japonais

Apprendre le coréen

I speak spoke spoken (anglais)

Chinois Tips

Vivre à Tokyo

La tribu des pieds nus (malaisien)

Almodaris (arabe)

2 réflexions sur “Les clichés sur la Suède sont-ils fondés ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s