Adultes et enfants : continuer à lire en français lorsqu’on vit à l’étranger

Lorsque l’on quitte son pays pour un autre, très vite se pose la question de la transmission de sa culture, notamment à ses enfants. Comment faire pour mettre en place un socle commun de connaissances en lien avec son pays d’origine ? Il y a la langue, bien sûr, mais aussi des univers de références partagés par les adultes d’une même génération. Les Suédois ont des personnages enfantins bien identifiés qui traversent les générations, comme Pipi Långstrumpf, Bamse ou encore Alfons Åberg. Ces héros enfantins ont pour support essentiellement les livres mais aussi tout un tas de produits dérivés qui se vendent un peu partout en Suède. Cela fait partie de la culture commune des Suédois tout comme en France, nous avons Babar ou Petit ours brun. La littérature jeunesse française comprend elle aussi des personnages et des héros incontournables qui constituent le patrimoine culturel français et que l’on retrouve notamment dans les magazines « Pomme d’Api » ou encore « J’aime lire ». Ce sont des héros que l’on suit sur plusieurs années et qui participent de la construction de l’imaginaire des enfants.

220px-brunhoff_e28093_histoire_de_babar2c_le_petit_c3a9lc3a9phant_28193129_28page_40_crop29

pap-heros-qui-est-petitoursbrun

Il était important pour moi que ma fille ait accès à ces références culturelles d’autant qu’elle grandit dans une autre culture que la nôtre. La solution que j’ai trouvée pour rester connectée à la France fut donc la presse. Lire régulièrement en français est aussi essentiel pour entretenir sa langue maternelle, apprendre de nouveaux mots et aussi pour rester connecté avec la culture française. Ma fille a donc trois abonnements en cours et j’en ai moi-même deux. Et je dois avouer que c’est une vraie fête lorsque nous les recevons ! Ces abonnements me permettent ainsi de me tenir au courant de l’actualité des sorties littéraires, de varier les histoires du soir, de suivre les aventures de héros enfantins et par conséquent d’ancrer un imaginaire enfantin collectif que ma fille pourra partager avec d’autres enfants français et qui constituent un socle commun de références qu’elle gardera toute sa vie.

Dans un premier temps, je suis passée directement par les éditeurs. Et puis j’ai découvert l’association UNI-presse qui œuvre pour la diffusion de la langue française à travers le monde et dont le concept est tout à fait intéressant : on accède via son site internet à une offre foisonnante qui rassemble plus de 190 titres partout dans le monde (au même prix que chez les éditeurs et pour tous les publics). J’apprécie particulièrement la possibilité de s’abonner à des revues scientifiques ainsi qu’à de la presse spécialisée (type « Vocable » pour les langues), difficilement accessibles en dehors de France. Il est aussi possible de s’abonner à des magazines de mots-croisés, tout à fait utiles pour entretenir son vocabulaire en français. Étant attachée à la diversité culturelle, je trouve ce genre d’initiative tout à fait pertinente et qui mérite d’être connue ! UNI-presse fait partie de ces associations, au même titre que les Alliances françaises ou encore les Instituts français, à représenter un soutien à l’étranger pour les Français expatriés/immigrés.

Pour ma part, il est primordial de pouvoir entretenir ma langue maternelle de manière ludique et la presse le permet à moindre effort. J’ai en effet remarqué que je ne maîtrisais plus aussi bien la langue française depuis que j’habitais en Suède et que j’avais parfois des hésitations sur la grammaire, ce que je n’aurai jamais eu auparavant. Une expatriation longue nécessite des arrangements afin de maintenir son niveau de français. Ensuite, le fait d’avoir toujours accès à la presse de son pays est rassurant et permet une compréhension de ce qui se passe en France malgré la distance, d’avoir accès aux actualités et aux tendances de fond. Bref, au final, cela évite notamment de se sentir complètement étranger lorsqu’on rentre dans son pays.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s